Calendrier

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Mar012012

Le poisson pour booster la libido masculine

 

filet, saumon

 



Plusieurs facteurs peuvent expliquer une baisse de la libido masculine : des problèmes d'intimité, des sautes d'humeur, des soucis de santé physique... Mais il semblerait qu’une solution toute simple existe pour y remédier : manger du poisson !



On sait tous que le poisson - ou plus exactement les oméga-3 - permet de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. En revanche, ce que l’on connait moins, ce sont ses vertus en matière de libido masculine…



Cela paraît finalement logique : pour profiter d’une vie sexuelle épanouie, l’homme a besoin d'une bonne circulation sanguine vers ses organes génitaux. Par conséquent, si le cœur est en bonne santé, la circulation sera améliorée dans tout le corps, ce qui augmentera de fait les sensations lors des rapports sexuels. Mais ce n’est bien sûr pas la seule raison qui fait du poisson un bon moyen de lutte contre les baisses de libido.



L’arginine, l’acide aminé favorisant le processus



Selon le Livestrong en effet, une substance présente dans le poisson favoriserait la sexualité de ceux qui en consomment : l'arginine. Il s’agit d’un acide aminé utilisé par le corps pour fabriquer de l'oxyde nitrique, qui permet la dilatation des vaisseaux sanguins dans les organes génitaux. Nombreux sont les poissons qui en contiennent, en plus du zinc (lié au niveau de testostérone dans le sang) : le saumon, le flétan ou encore la morue sont de ceux-là.



Naturellement, pour favoriser une vie sexuelle harmonieuse, rien ne remplacera jamais une alimentation équilibrée et un peu d’exercice (régulièrement).






Fév232012

Payés pour regarder du porno


 

 

C’est probablement le job étudiant le plus improbable, mais il est bien réel. Depuis plusieurs semaines, des étudiants portugais sont payés pour regarder des films pornographiques. Loin d’être un geste de charité pour soulager certaines frustrations refoulées, ce  job étudiant est en réalité un projet d’étude visant à évaluer  des liens éventuels entre  la pornographie et le déclenchement de troubles sexuels tels que la dysfonction érectile ou l’éjaculation précoce.


Un job pas comme les autres


C’est donc sans surprises  qu’une centaine d’hommes portugais âgés de 18 à 40 ans  se sont soumis à cette étude initiée par l’université portugaise d’Aveiro. Les chercheurs portugais ont ainsi tenté de confirmer ou d’infirmer les recherches précédentes sur l’impact de la pornographie  en évaluant les réactions psychologiques et physiques des répondants lorsqu’ils regardent des films pornographiques.

L’Université d’Aveiro a divisé les 120  hommes en deux groupes, l’un étant déjà atteint de dysfonction érectile, et l’autre ayant des rapports sexuels réguliers sans aucun problème apparent. Pour le moment, l’étude est toujours en cours , mais les premiers résultats semblent déjà confirmer les recherches récentes effectuées par les britanniques.


Porno :un « cadeau »empoisonné ?


D’après le journal médical britannique UkMedix, il y aurait ainsi une relation étroite entre la pornographie et le déclenchement de certains troubles sexuels notamment l’éjaculation précoce et  la dysfonction érectile. Plus particulièrement, d’après les chercheurs anglais, ce serait l’abus de pornographie ou une dépendance accrue aux films pornographiques qui déclencherait ces troubles érectiles.

Ainsi pour les accros du porno, l’acte sexuel deviendrait plus facile lorsqu’il serait précédé d’un visionnage de femmes nues, permettant ainsi de stimuler l’excitation sexuelle. Si un grand nombre de chercheurs restent convaincus des effets néfastes du porno sur la vie sexuelle, pour les autorités médicales, tout reste encore hypothétique dans la mesure où seul un petit panel d’hommes a jusqu’ici été interrogé.


Page précédente  1, 2